Mouvement Ettajdid حركة التجديد

Accueil > Français > Sélection web > Analyses géopolitiques > Charte du Maghreb des Peuples

Premier Forum Social Maghrebin à Al Jadida (Maroc) :

Charte du Maghreb des Peuples

samedi 2 août 2008

1– Le Nouvel ordre mondial

Le Maghreb, comme le reste du monde subit l’emprise d’un ordre mondial unipolaire sous la férule de « l’empire » américain. Le règne des néo-conservateurs à travers la planète et en violation du droit international, engage des guerres dévastatrices, notamment en Irak, Afghanistan et au Liban, et continue à soutenir la colonisation de la Palestine sous les fallacieux prétexte de sécurité, de liberté et de démocratie.

Ce nouvel ordre mondial accélère la concentration des richesses, génère guerres, exclusions économiques, sociales et culturelles, détruit l’environnement, restreint les droits et libertés individuels et collectifs, tout en constituant, un terreau sur lequel s’épanouissent les replis identitaires et rétrogrades.

Face à ce nouvel ordre néo libéral, des hommes et des femmes, à travers la planète, expriment, à travers les forums sociaux, et les mobilisations sociales, les aspirations « des damnés de la terre »
L’une des finalités de ces espaces pour un autre monde, est de contribuer à renforcer la mondialisation de la résistance contre « un processus de globalisation capitaliste, commandé par les grandes entreprises multinationales et les gouvernements et institutions internationales au service des intérêts de celles-ci. ».

Ces lieux de convergence des mouvements sociaux « visent à faire prévaloir, comme nouvelle étape de l’histoire du monde, une globalisation solidaire qui respecte les droits de l’homme universels, ceux de tous les citoyens et de toutes les citoyennes de toutes les nations, et de l’environnement, soutenue par des systèmes et institutions internationaux démocratiques au service de la justice sociale, de l’égalité et de la souveraineté des peuples. » sous le mot d’ordre

« Un autre monde est possible. »

2. Vers un Maghreb des Peuples

Les mouvements sociaux du Maghreb, sur la base de ces principes et valeurs citoyennes, démocratiques et universelles, sont partie intégrante des mouvements nés un peu partout à travers la planète, exprimant la volonté des peuples de bâtir un autre monde. Ils renforcent la dynamique internationale de résistance citoyenne à l’offensive néo libérale et se renforcent à travers elles.

La dynamique impulsée, depuis 2004, lors du Forum Social Maroc, et couronnée par l’Assemblée Préparatoire tenue à Bouznika, en 2006, en vue de la construction du Forum Social Maghreb, est fondée sur des considérations historiques, politiques, culturelles, linguistiques qui font de l’édification du Maghreb des Peuples à l’heure de la mondialisation et de la construction d’ensembles régionaux non seulement une nécessité, mais un enjeu et un impératif de l’heure. Elle doit contribuer à dépasser les clivages nationaux et les chauvinismes étroits qui reflètent la volonté des minorités de garder la mainmise sur le pouvoir et les richesses.
Les participantes et les participants à l’Assemblée Maghrébine, tenue en marge du 1er Forum Social Maghreb les 25 – 26 et 27 Juillet à El Jadida,

  • a) considèrent que la dimension maghrébine n’est ni un concept creux, ni une vue de l’esprit, elle correspond non seulement à une histoire séculaire brisée par les guerres coloniales, mais elle est une nécessité actuelle et structurelle face à l’offensive européenne et les tentatives américaines de domination de la région. L’échec des Etats de la région à réaliser l’unité du Maghreb, les conflits régionaux nous mettent dans l’obligation de recherche d’alternatives pour créer un espace maghrébin de paix, de prospérité, de démocratie et de souveraineté populaire.
  • b) S’engagent à contribuer, par la confrontation des idées et le débat démocratique, à la construction d’alternatives face à la logique d’exclusion et aux choix sécuritaires des gouvernants et de formuler des propositions concrètes articulées à des actions efficaces pour que les droits fondamentaux des populations, dans leur diversité, l’emportent sur les considérations sécuritaires et les intérêts financiers les plus étroits.
  • c) affirment leur engagement pour l’édification

— d’une région démocratique des citoyen(ne)s et des peuples de la région, et pour dégager les voies et les moyens de la réalisation d’un Maghreb de paix, de démocratie, de solidarité et de prospérité partagée,
— Un Maghreb fier et protecteur de sa diversité culturelle,
— Un Maghreb respectueux des droits des femmes à l’égalité,
— Un Maghreb qui valorise les organisations communautaires de base des citoyens et citoyennes et permet leur participation à la gestion des affaires publiques dans la dignité et l’égalité,
— Un Maghreb garantissant les droits des jeunes ainsi que leurs aspirations légitimes à un avenir meilleur,
— Un Maghreb respectueux de son environnement et jouissant de ses richesses
— Un Maghreb protecteur des droits des enfants et des personnes en situation difficile ou vulnérable,
— Un Maghreb respectueux des travailleurs et travailleuses et des droits syndicaux,
— Un Maghreb fondamentalement ancré et enraciné en Afrique et solidaire avec les mouvements pour la paix, la justice sociale, la démocratie dans le monde,
— Un Maghreb pleinement engagé dans la lutte des mouvements sociaux alter-mondialistes pour un monde meilleur un monde possible.

3 – Champs de lutte et de convergence

Le Forum Social Maghrébin, espace privilégié de convergence des mouvements sociaux, associations, syndicats, mouvements pacifistes et mouvements citoyens, de débats sur les thèmes liés aux grands enjeux de la région, sera un des lieux d’articulations de luttes communes, pour :

  • La défense et la promotion des droits politiques, économiques, sociaux et culturels et des libertés individuelles et collectives,
  • La défense des droits Humains des femmes et la promotion d’une culture de l’égalité,
  • L’exercice de la démocratie et de la citoyenneté, la séparation des pouvoirs et la garantie de l’indépendance de la justice,
  • La séparation du politique et du religieux,
  • La participation des citoyennes et citoyens à la définition du contenu des réformes économiques, sociales, culturelles et politiques,
  • La gestion transparente et la protection des biens publics contre la dilapidation
  • La lutte contre l’impunité en matière de violations des Droits Humains et des crimes économiques,
  • L’accès des citoyennes et citoyens aux services publics de qualité,
  • Le droit à la santé, au logement, à l’enseignement, à la formation et l’accès à l’information,
  • L’émergence d’un système éducatif maghrébin, favorisant une recherche scientifique commune, dotée des moyens indispensables à son développement, ainsi qu’une juste valorisation des compétences maghrébines, pour lutter contre la fuite des cerveaux,
  • L’ouverture des frontières et le droit à la libre circulation des personnes dans l’espace maghrébin,
  • L’intégration économique de la région ainsi que le partage équitable des richesses produites,
  • Le respect des droits des migrants et réfugiés au Maghreb,
  • La paix et la sécurité collective, et contre la militarisation de la région et dans le monde. Parce que nous sommes convaincus qu’ « Un autre Maghreb est possible : le Maghreb des Peuples ».
SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose