Mouvement Ettajdid حركة التجديد

Accueil > Français > Sélection web > Analyses et regards sur le monde > Pénurie mondiale d’enseignants

5 octobre : Journée mondiale des enseignants 2008 - Oui, ils comptent !

Pénurie mondiale d’enseignants

mercredi 3 décembre 2008

Le site http://www.ei-ie.org/fr est celui de l’Internationale de l’Education, organisation internationale basée à Bruxelles dont voici une présentation suivi d’un de ses exellents articles

Introduction

L’Internationale de l’Education représente 30 millions d’enseignants et de travailleurs de l’éducation.

Nos 401 organisations membres sont actives dans 172 pays et territoires.

L’IE est l’une des 12 Fédérations syndicales mondiales, la seule à représenter les travailleurs de l’éducation partout dans le monde. En cette qualité, elle regroupe tous les enseignants et tous les travailleurs de l’éducation, où qu’ils se trouvent.

L’Internationale de l’Education défend les droits de tous les enseignants et de tous les étudiants qu’ils éduquent.

Nous aidons au développement d’organisations démocratiques pour les enseignants et les travailleurs de l’éducation et mettons en place une solidarité et une coopération réciproque.

Nous luttons contre le racisme et la discrimination dans l’éducation et dans la société, favorisant de bonnes relations entre les travailleurs de l’éducation de tous les pays.

L’Internationale de l’Education est la voix du secteur de l’éducation au plan mondial.

L’IE en bref

Le droit à une éducation de haute qualité, gratuite et publique est un droit humain fondamental pour tous. L’Internationale de l’éducation insiste pour que ce droit se réalise par la mise en place de systèmes d’éducation financés et réglementés par le service public qui accordent à chacun les mêmes droits quant à l’accès à l’éducation.

Etant la Fédération syndicale mondiale représentant les travailleuses et les travailleurs de l’éducation au plan mondial, l’Internationale de l’éducation cherche à améliorer le bien-être et le statut des enseignant(e)s et autres personnels de l’éducation. Nous défendons leurs droits humains, leurs droits syndicaux et leurs libertés professionnelles. Vous pouvez lire nos objectifs principaux ci-dessous.

L’Internationale de l’éducation a la conviction que la tolérance et le respect de la diversité constituent le fondement même d’un monde pacifique. Par le biais de l’éducation, nous cherchons à éradiquer toutes les formes de discrimination fondées sur le genre, la race, l’état civil, le handicap, l’orientation sexuelle, l’âge, la religion, l’affiliation ou les convictions politiques, le statut social ou économique, l’origine nationale ou ethnique.

Nous favorisons la démocratie, le développement durable, le commerce équitable, les services sociaux de base, la santé et la sécurité. Nous poursuivons la réalisation de ces objectifs par le biais de la solidarité et de la coopération entre les organisations membres, par le biais de notre participation au mouvement syndical international et par le biais d’activités menées avec la société civile et les organisations gouvernementales et non gouvernementales au plan mondial.

La voix unie de tous les enseignants et de tous les travailleurs de l’éducation ne pourra se faire entendre dans l’arène internationale que si nous renforçons l’Internationale de l’éducation, la plus grande Fédération syndicale mondiale au monde, et si toutes les organisations membres participent aux activités qu’elle mène.

Principaux objectifs

Les principaux objectifs de l’Internationale de l’éducation sont les suivants :

  • promouvoir les intérêts des organisations d’enseignants et de travailleurs de l’éducation ;
  • promouvoir la paix, la démocratie, la justice sociale et l’égalité par le biais du développement de l’éducation et en utilisant la force collective des enseignants et des travailleurs de l’éducation ;
  • rechercher et maintenir la reconnaissance des droits syndicaux des travailleurs en général et des enseignants et des travailleurs de l’éducation en particulier ;
  • améliorer les conditions de travail et d’emploi des enseignants et des travailleurs de l’éducation et promouvoir leur statut professionnel au plan international ; - promouvoir les libertés professionnelles des enseignants et des travailleurs de l’éducation, et le droit pour leurs organisations de participer à la formulation et à la mise en œuvre des politiques éducatives ;
  • promouvoir le droit à l’éducation pour tous dans le monde, sans discrimination, par la mise en place et la protection de systèmes éducatifs et d’établissements académiques et culturels ouverts, financés par le secteur public et réglementés, dont les principaux objectifs sont le développement démocratique, social, culturel et économique de la société et la préparation de tous les citoyens à une participation active et responsable dans la société ; - rechercher les conditions politiques, sociales et économiques nécessaires à la réalisation du droit à l’éducation dans tous les pays ; - promouvoir un concept d’éducation axé sur la compréhension et la bonne volonté au plan international, la protection de la paix et de la liberté et le respect de la dignité humaine ; - lutter contre toutes les formes de racisme et de préjugés ou de discrimination dans l’éducation et dans la société fondés sur le genre, l’état civil, l’orientation sexuelle, l’âge, la religion, les convictions politiques, le statut social ou économique ou encore l’origine nationale ou ethnique ;
  • développer le rôle de leadership et la participation des femmes à la société ;
  • mettre en place la solidarité et la coopération réciproque entre les organisations membres ;
  • encourager, par le biais des organisations membres, des relations étroites entre les enseignants et les travailleurs de l’éducation dans tous les pays et à tous les niveaux de l’éducation ;
  • promouvoir le développement d’organisations d’enseignants et de travailleurs de l’éducation indépendantes et démocratiques et y contribuer, plus particulièrement dans les pays où les conditions politiques, sociales, économiques ou autres empêchent l’application des droits humains et syndicaux, la progression de leurs conditions de travail et d’emploi et l’amélioration des services éducatifs ;
  • promouvoir l’unité de tous les syndicats indépendants et démocratiques dans le secteur de l’éducation ainsi que la coopération avec des syndicats similaires dans d’autres secteurs, contribuant par là même à la poursuite du développement du mouvement syndical international.

L’Internationale de l’Education vous encourage à prendre un instant pour remercier un enseignant qui a influencé votre vie. Pour ce faire, il vous suffit de visiter notre site web consacré à la Journée mondiale des enseignants et de choisir une carte de vœu électronique à envoyer à votre enseignant préféré : www.5oct.org


Ci dessous un article paru dans la revue "Mondes de l’éducation" éditée par " L’Internationale de l’Education "

UNESCO : Pénurie mondiale d’enseignants

Chaque jour, on assiste dans des millions de salles de classe à l’activité universelle de l’enseignement et de l’apprentissage. Le don de l’alphabétisation est transmis de génération en génération, de même que l’amour de l’apprentissage et la soif de connaissance. La transmission de la connaissance permet d’acquérir des compétences et de changer des vies.

Ce qui sous-tend tout ceci, c’est le lien entre enseignants et étudiants, lequel reflète le souci et l’investissement de toute société envers ses générations futures. Les enseignants ont un impact des plus profonds sur l’avenir, car ils inspirent les cœurs et les esprits des dirigeants de demain.

La Journée mondiale des enseignants a vocation, au sein de la communauté mondiale, à rendre hommage aux enseignants et à leur rôle central d’éducateurs et de guides pour les jeunes enfants, les enfants, les adolescents et les adultes, dans leur apprentissage tout au long de la vie.

Le 5 octobre

Le 5 octobre 1966, la Recommandation UNESCO/OIT relative à la condition du personnel enseignant a été unanimement adoptée par des nations à travers le monde. Il s’agissait du premier instrument international à travers lequel les gouvernements reconnaissaient la nécessité fondamentale de disposer d’enseignants hautement qualifiés et de systèmes d’enseignement public forts et stables. La recommandation revêt une importance telle que sa date de signature, le 5 octobre, est devenue la Journée mondiale des enseignants.

Une pénurie mondiale d’enseignants

Selon les estimations de l’UNESCO, 18 millions d’enseignants supplémentaires sont nécessaires dans le monde afin de généraliser l’enseignement primaire d’ici 2015. La pénurie d’enseignants qualifiés est considérée comme l’un des obstacles majeurs aux objectifs de l’Education pour tous.

Cette pénurie mondiale est causée par l’insuffisance des salaires des enseignants. Partout dans le monde, les enseignants réclament à grands cris les ressources nécessaires pour répondre aux besoins des étudiants, de leurs familles et de leurs communautés. Ils sont des millions à vivre en-dessous du niveau de pauvreté, luttant pour nourrir leurs propres enfants tout en s’efforçant d’éduquer ceux des autres.

C’est pourquoi les syndicats d’enseignants à travers le monde revendiquent des salaires et des conditions de travail décents, et en particulier du matériel éducatif adéquat et des classes aux tailles raisonnables, afin de recruter les jeunes gens les plus compétents et les plus doués dans cette profession à l’importance capitale.

Un recrutement actif et des stratégies de préservation constituent certes des réponses essentielles, mais encore faut-il former des millions de nouveaux enseignants.

Une formation professionnelle pour une éducation de qualité

Cette année, la Journée mondiale des enseignants se concentre sur la formation professionnelle pour une éducation de qualité. Il s’agit plus que jamais d’une nécessité.

Alors que nous avons tous le droit universel et fondamental à une éducation de qualité, l’accès à ce droit est scandaleusement inégal.

Pour faire face à l’afflux de millions d’enfants dans les écoles, certains gouvernements ont recours à des enseignants non formés afin d’économiser de l’argent et de remplir les salles de classe. Pour combler la disproportion flagrante entre le nombre d’enseignants qualifiés et la nécessité d’une éducation de qualité, le Bureau exécutif de l’IE a décidé de s’investir activement dans la formation des enseignants.
Merci de m’avoir permis d’apprendre !


L’Internationale de l’Education vous encourage à prendre un instant pour remercier un enseignant qui a influencé votre vie. Pour ce faire, il vous suffit de visiter notre site web consacré à la Journée mondiale des enseignants et de choisir une carte de vœu électronique à envoyer à votre enseignant préféré : www.5oct.org

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose