Mouvement Ettajdid حركة التجديد

Accueil > Français > Science et culture > Technologie > Signature d’un accord de coopération germano-algérien pour le développement de (...)

Energies solaires

Signature d’un accord de coopération germano-algérien pour le développement de l’énergie solaire

mardi 8 septembre 2009

Le site du Ministère Français des Affaires Etrangères ci-dessous mentionné, est consacré à la veille technologique sur le plan international
en consacrant un service spécial au sein de ses ambassades à travers le monde.

L’article reproduit ci-dessous depuis le site indiqué, fait allusion à une information que nous avons donnée sur ce site vers la fin de 2007 à propos d’un éventuel très grand projet d’exploitation de l’énergie solaire saharienne et son exportation
vers l’europe notamment vers l’Allemagne et l’Italie grâce à la technologie allemande.

Source :

Bulletins Electroniques

Un accord de coopération a été signé le 29 janvier 2008 à Bruxelles entre le Centre Helmholtz de recherche aérospatiale (DLR) et l’Agence algérienne pour les énergies renouvelables (New Energy Algeria ou NEAL) pour la recherche dans le domaine de l’énergie solaire thermodynamique.

Une centrale hybride solaire/gaz naturel de 150 MW est en cours de construction en Algérie à 420 km au sud de la capitale. Dans le cadre de la coopération germano-algérienne, le DLR bénéficiera d’un accès direct à la centrale, installation dont les deux partenaires souhaitent optimiser le fonctionnement. L’objectif commun est la réduction des coûts via le développement de nouvelles technologies thermosolaires et de nouvelles manières de tester les composants. Les deux partenaires s’intéressent également à la production d’hydrogène à partir d’énergie solaire, aux piles à combustibles, aux procédés thermiques, à l’analyse des systèmes et à l’évaluation technologique. L’accord prévoit par ailleurs un échange de chercheurs et de doctorants.

Côté algérien, l’intérêt d’une telle coopération réside dans la perspective à moyen/long terme d’exporter de l’électricité solaire en Europe centrale. Du côté des industries allemande et européenne, l’exportation de composants clefs de centrales solaires thermodynamiques constitue un marché à l’avenir prometteur. Pour accélérer le déploiement des énergies renouvelables en Algérie, une loi du type "feed-in tariffs", comme il en existe en Allemagne ou en France, a été instaurée.

L’Algérie présente un gigantesque potentiel pour l’exploitation de l’énergie solaire. C’est l’un des résultats d’une étude réalisée récemment par le DLR à la demande du Ministère fédéral allemand de l’environnement (BMU). Intitulée "Concentrating Solar Power for the Mediterranean Region" (MED-CSP), l’étude visait à démontrer la faisabilité du concept "Desertec" imaginé par le réseau international TREC (Trans-Mediterranean Renewable Energy Cooperation) créé en 2003 par le Club de Rome. Le projet "Desertec" a pour objectif l’accélération de la production d’électricité et d’eau dessalée à partir de centrales thermosolaires et d’éoliennes situées au Moyen-Orient et en Afrique du Nord et, à partir de 2020, le transport de cette électricité verte jusqu’en Europe (avec une perte totale lors de la transmission ne dépassant pas les 10-15%).

L’agence NEAL a été créée par l’Etat algérien dans le but de promouvoir les énergies renouvelables. C’est une filiale de la compagnie d’électricité publique algérienne.


Pour en savoir plus, contacts :

Code brève
ADIT : 53037

Source :

Communiqué de presse du DLR - 30/01/2008

Rédacteur :

Arnaud Bertrand, arnaud.bertrand@diplomatie.gouv.fr

1 Message

  • Malheureusement, le gouvernement actuel en Tunisie se presse de signer des accords afin d’installer une energie nucleaire civile mais polluante et consommant enormement de ressources hydriques. Nous avons besoin d’une politique energetique saine et construite a long terme. Une politique reduisant notre dependance vis-a-vis des pays industrialises et se basant sur un partenariat gagnant-gagnant. C’est le cas de l’energie solaire preconisee en Algerie. Je souhaiterais voir cela aussi en Tunisie : une utilisation d’energies propres, respectant la nature et les hommes : une politique ecologique !

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose