Mouvement Ettajdid حركة التجديد

Accueil > Français > Activités du Mouvement > Communiqué de presse d’ Ahmed Brahim, candidat à la présidence de la (...)

Communiqué de presse d’ Ahmed Brahim, candidat à la présidence de la république du mouvement Ettajdid/Al moubadara 10-10-2009

dimanche 11 octobre 2009

Premier secrétaire du mouvement Ettajdid et candidat à la présidence de la République.

Tunis le 10 octobre 2009 à 17 h

Aujourd’hui 10 octobre, à quelques heures de la campagne électorale, je considère qu’il est de mon devoir d’attirer l’attention des autorités et de l’opinion publique sur ce qui suit :

  • 1- En dépit de mes tentatives répétées – y compris par voie de correspondances écrites- et du fait que j’ai alerté plus d’une fois l’observatoire national des élections ; le ministère de l’intérieur, qui est la partie chargée de superviser toutes étapes de l’opération électorale, persiste encore à refuser de me répondre ou à me désigner un interlocuteur parmi les responsables de ses services .Il ignore ma demande ,plusieurs fois formulée, de me fournir, directement ou par l’intermédiaire des Gouverneurs ,la liste complète des emplacements prévues pour l’apposition des affiches électorales et celle des salles publiques réservées aux réunions notamment dans les 13 circonscriptions dont les listes du « Mouvement Ettajdid , INDP » aux législations ont été invalidées, chose qui de fait m’empêche d’avoir les moyens minimaux de mener ma campagne aux présidentielles.
  • 2- Le ministère de la Communication a procédé jeudi 8 octobre à l’opération de tirage au sort pour la répartition des interventions des candidats aux présidentielles à la radio et à la télévision, et ce sans m’inviter à la dite séance de tirage au sort, ni m’informer de ses résultats et des modalités et des dates et heure de l’enregistrement et de diffusion, ce qui constitue un obstacle supplémentaire à la préparation de ma campagne dans les mêmes conditions offertes aux autres candidats.

Devant la persistance de cette situation anormale, j’exprime ma profonde préoccupation et mon inquiétude quant aux conditions dans lesquelles se déroule la campagne électorale. Je demande le rétablissement immédiat de la normalité et que soient préservé le minimum de rationalité et de respect de mes droits ainsi que des exigences du texte et de l’esprit de la loi.

J’exprime l’espoir de voir prévaloir la logique de la pondération et le souci de préserver les exigences minimales du pluralisme et de la compétition.

Ahmed Brahim.

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose