Mouvement Ettajdid حركة التجديد

Accueil > Français > Activités du Mouvement > L’urgence de reconsidérer le système électoral

Communiqué de presse à propos des élections municipales mai 2010 :

L’urgence de reconsidérer le système électoral

samedi 1er mai 2010

Communiqué de Presse *

Des représentants du FDLT, du Mouvement Ettajdid, du PTPD, du courant Réforme et Développement et des Indépendants s’est réuni le 24 avril 2010 au siège d’Ettajdid pour faire le suivi des conditions dans la quelle vont se dérouler les élections municipales. Après échange de vues, ces représentants déclarent ce qui suit :

  • La présente étape des élections confirme ce qui a déjà été affirmé par les parties concernées dans leur déclaration du 3 mars 2010, à savoir que la préparation de cette échéance a lieu dans des difficultés juridiques et politiques et se heurte à divers obstacles qui empêchent toute compétition véritable. C’est ce qui a amené ces parties à prendre une position réservée quant à la participation sous une forme partisane ou dans le cadre d’une coalition, et à préférer une position consistant à « encourager et à soutenir les initiatives locales de solidarité et d’action commune au sein de listes de participation citoyenne ».
  • Les représentants des parties sus-mentionnées saluent toutes celles et tous ceux qui ont agi à cette occasion pour constituer des listes citoyennes indépendants. Ils apprécient positivement le courage et l’esprit de résistance dont ces citoyens ont fait preuve face aux pressions illégales et aux diverses formes de menace exercées à l’encontre des candidats et de leurs familles, et saluent leur attachement à exercer leur citoyenneté et à défendre les intérêts des habitants malgré l’atmosphère de désintérêt pour la participation à la vie publique due à la crainte des conséquences de cette participation. Tout en dénonçant la complaisance de l’administration à l’égard de ces agissements qui ont conduit à écarter la majorité des listes indépendantes pour la citoyenneté, les parties réunies ont décidé de poursuivre leur soutien et leur encouragement aux listes qui ont obtenu le récépissé définitif.
  • La scène politique que le pouvoir s’est obstiné à imposer confirme, encore une fois, les limites du système de participation électorale appliqué depuis plus de deux décennies, système qui a montré et montre à chaque échéance l’absence du vrai pluralisme politique pourtant inscrit dans la constitution et régulièrement proclamé dans le discours officiel. Elle montre également l’absence de la démocratie locale et le refus des structures du parti au pouvoir -et des autorités régionales et locales totalement au service de son hégémonie- d’intégrer le principe du pluralisme politique et de la compétition véritable.

C’est là une situation qui comporte des risques grandissants de démission et de désintérêt pour la participation à la chose publique chez de larges franges de citoyens.

La configuration politique que le pouvoir a tenu à mettre en relief dans les présentes élections municipales, comme lors d’échéances passées, à travers les données sur le nombre des listes en lice, ne reflète nullement la réalité du pluralisme dans notre société, ni le rapport des forces en présence.

C’est pourquoi le mode de participation politique doit être radicalement reconsidéré dans une perspective de mise à niveau de la vie politique en vue des élections de 2014.

De même, il est urgent de réformer le présent code électoral, dont l’inadéquation est totale à tous les niveaux, de l’inscription sur les listes électorales à l’autorité chargée de superviser les élections et leurs résultats.

Pour les parties signataires

Le premier Secrétaire du Mouvement Ettajdid

Ahmed Brahim


* Traduction non officielle de l’arabe

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose