Mouvement Ettajdid حركة التجديد

Accueil > Français > Activités du Mouvement > Communiqué du Mouvement Ettajdid à la suite du discours présidentiel du (...)

Communiqué du Mouvement Ettajdid à la suite du discours présidentiel du 10-01-2011

lundi 10 janvier 2011

 
Le Mouvement Ettajdid, comme l’ensemble du peuple tunisien, attendait avec impatience le discours du Président de la République, espérant que les attentes exprimées par le mouvement social qui agite le pays depuis près d’un mois seraient entendues et que des mesures d’apaisement seraient annoncées.

 
Le Mouvement Ettajdid considère que ce discours présidentiel n’est pas du tout au niveau des exigences de la situation et des aspirations de la jeunesse tunisienne.

 
Ce discours montre un refus d’entendre les revendications portées par le mouvement social et les aspirations du peuple à la liberté et la citoyenneté. Il soutient la thèse d’un complot ourdi par des manipulateurs intérieurs et extérieurs jaloux des acquis du régime et celle d’un mouvement dirigé par des fauteurs de troubles qui seraient à leur solde.

 
Le Mouvement Ettajdid rejette fermement cette vision qui nie l’existence d’une crise profonde, politique et sociale, lourde de menaces sur le présent et l’avenir de notre pays, et considère que les mesures annoncées ne constituent pas une réponse adéquate.
 
Les questions essentielles et lancinantes de la corruption, du népotisme, de l’enrichissement illicite de milieux proches du pouvoir sont totalement occultées alors qu’elles sont l’un des principaux objets des dénonciations exprimées par le mouvement social dans l’ensemble des régions et par toutes les catégories sociales et la jeunesse ; quant aux questions fondamentales de l’ouverture démocratique et des réformes politiques, économiques et sociales, elles sont réduites à la proposition de tenue d’un séminaire sur les questions de l’emploi et du développement régional.

 
Au total, ce discours n’est pas de nature à apaiser les tensions ; bien au contraire, il est de nature à les attiser. Il ouvre la voie à de graves dangers.

 
Le Mouvement Ettajdid réaffirme avec force que le pays a besoin de mesures immédiates, notamment :

  • d’abord arrêter immédiatement l’escalade meurtrière en cours en donnant clairement l’ordre de cesser de tirer sur les jeunes qui continuent de tomber, encore aujourd’hui, en grand nombre sous les balles ;
  • libérer toutes les personnes qui ont été arrêtées ;
  • mettre sur pied une Commission indépendante chargée d’enquêter sur les responsabilités de certains appareils et certaines parties officielles et non officielles dans l’escalade qui a conduit à la détérioration de la situation et à ce dramatique bilan sanglant ;
  • respecter le droit à la manifestation pacifique ;
  • reconnaître la légitimité des aspirations populaires et engager sans délai une rencontre nationale rassemblant l’ensemble des forces nationales du pays sans exclusive pour prendre les décisions et les mesures à même de sortir le pays de la crise.   Fait à Tunis, le lundi 10 janvier 2011. 18heures.

Pour le Mouvement Ettajdid

Le Premier Secrétaire

Ahmed Brahim

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose