Mouvement Ettajdid حركة التجديد

Accueil > Français > Activités du Mouvement > Communiqué du Mouvement Ettajdid 11-01-2011

Après le discours présidentiel du lundi 10-01-2011 :

Communiqué du Mouvement Ettajdid 11-01-2011

mercredi 12 janvier 2011

COMMUNIQUE DU MOUVEMENT ETTAJDID DU 11 JANVIER 2011

(traduit de l’arabe)

Une journée après le discours présidentiel, la situation générale du pays s’est gravement détériorée par une vague nouvelle d’arrestations et de violations massives face à la mobilisation sociale légitime et par une tentative de la discréditer par le recours à des éléments occultes procédant à des destructions de bâtiments publics et privés et à des pillages.

Face à la situation qui prévaut aujourd’hui, le Mouvement Ettajdid :

  • 1. Exprime de nouveau sa colère et dénonce avec la plus grande vigueur les tueries de dizaines de citoyens et de jeunes désarmés, et exige la poursuite des auteurs de ces crimes quelle que soit leur position au sein des appareils de l’Etat.
  • 2. Exprime sa solidarité agissante avec les artistes et créateurs qui ont été victimes des violences policières ce matin et avec les journalistes qui ont été encerclés dans le siège de leur Syndicat et empêchés d’exprimer leur opinions et d’accomplir leur travail de couverture des événements sanglants.
  • 3. Lance un appel pressant à toutes les associations et organisations professionnelles indépendantes, à l’Union Générale Tunisienne du Travail, aux partis politiques, aux forces vives du pays, à sa jeunesse, à ses intellectuels, artistes et créateurs pour agir de concert en vue de :

— a. Unir leurs rangs pour s’opposer à cette politique de répression et de fermeture ;

— b. Rechercher les solutions nationales appropriées et les instruments pertinents pour mettre un terme à la grave détérioration de la situation ;

— c. Organiser rapidement une « Conférence nationale de la transition démocratique » ayant pour objet principal la recherche des moyens de sortir de la crise actuelle et d’engager le pays dans une phase de réformes politiques et d’élaboration d’une véritable alternative au mode de gouvernement actuel.

  • 4. Met ses moyens, ses militants et ses locaux à la disposition du mouvement social légitime qui a couvert l’ensemble du pays, et appelle l’ensemble des forces nationales : partis, associations et élites intellectuelles, à organiser une marche nationale pacifique pour exprimer notre condamnation de la situation présente, affirmer notre position aux côtés de notre peuple, et notre soutien à ses luttes légitimes.

Tunis, le 11 janvier 2011

Le Premier Secrétaire

Ahmed Brahim

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose