Mouvement Ettajdid حركة التجديد

Accueil > Français > Activités du Mouvement > Déclaration du Mouvement Ettajdid du 04-02-2011

Suite à la nomination des gouverneurs :

Déclaration du Mouvement Ettajdid du 04-02-2011

vendredi 4 février 2011

Après consultation de la liste des gouverneurs nommés, sans la consultation des partis politiques, des organisations indépendantes de la société civile, de l’union générale des travailleurs tunisiens et après l’examen du passé politique et administratif des gouverneurs nommés malgré l’absence d’indications sur leurs identités complètes et leurs curriculum vitae ; le Mouvement Ettajdid

  • 1. refuse la procédure de nomination des nouveaux gouverneurs d’autant plus qu’il s’agit de nominations pour des postes sensibles directement liés au développement équitable entre les régions et entre les classes sociales et dont on attend une rupture claire et définitive avec le régime déchu.
  • 2. considère que les dernières nominations ne répondent pas aux attentes du peuple tunisien car la plupart des nouveaux gouverneurs sont membres du RCD, le parti qui fut l’axe fondamental du despotisme et de la corruption à l’échelle régionale, sectorielle et locale.
  • 3. demande, sur la base de cette position, le réexamen de ces nominations et la création de conseils régionaux élus qui représentent toutes les forces actives dans les régions, sans exception ni exclusion. Un conseil qui oriente, enquête et juge dans la mesure où la principale tâche des gouverneurs, en ce moment crucial, est de calmer les esprits, de sécuriser les citoyens quant à leurs corps, à leurs biens et à leurs dignité, de dédommager les familles des citoyens tombés en martyrs et de nettoyer les centres régionaux du pouvoir et les administrations locales des éléments impliqués dans la corruption financière et politique, d’appliquer équitablement et dans la transparence les lois et de concrétiser les mesures prises pour le développement local et régional.
  • 4. demande au Président de la République par intérim de ne plus recourir à des nominations parachutées sans concertation et de faire preuve de prudence notamment pour celles qui touchent les centres sensibles du pouvoir afin que ces nominations soient conséquentes avec ce que le gouvernement de transition a annoncé depuis sa constitution, concernant la nécessité de séparer les structures de l’Etat de ce qui reste du parti qui était au pouvoir pour que cette étape transitoire réalise ses objectifs et permette un passage pacifique vers un Etat démocratique et juste.

Tunis le 4 février 2011

Le mouvement Ettajdid

Jounaidi Abdejaoued

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose