Mouvement Ettajdid حركة التجديد

Accueil > Français > Sélection web > Analyses et regards sur la Tunisie > "Initiative Citoyenne des Tunisiens à l’Etranger" lance un appel

"Initiative Citoyenne des Tunisiens à l’Etranger" lance un appel

mercredi 13 avril 2011

Nous sommes un groupe de citoyennes et citoyens Tunisiens démocrates. Nous nous réunissons régulièrement, depuis Février 2011, afin de contribuer dans le dévouement et la responsabilité à la construction d’une nouvelle Tunisie libre, démocratique et solidaire.
Comme la grande majorité de nos concitoyennes et concitoyens, nous nous réjouissons de cet air de liberté qui souffle sur notre pays et appelons de toutes nos forces à un consensus général favorable à la réussite de la phase actuelle et délicate, du processus démocratique.



POUR UNE ACTION COORDONNEE DE TOUTES LES FORCES DE PROGRES
(QU’ELLES SOIENT ORGANISEES OU NON)



Après avoir réussi à provoquer la chute et la fuite de son ex-dictateur, la Tunisie prépare aujourd’hui, non sans difficultés, son passage à la démocratie.

Une Assemblée constituante sera bientôt élue et aura pour mission principale, de rédiger une nouvelle Constitution, déterminant les bases d’un nouvel ordre politique, économique, social et culturel rompant définitivement avec les séquelles de l’ancien régime.

C’est le point de départ d’un processus démocratique qui sera, long, progressif et de toute évidence délicat, voire compliqué.

Dans ces conditions et en tant que citoyennes et citoyens tunisiens attachés à la réussite et à l’atteinte des objectifs de la Révolution du 14/01/2011, il nous parait important :

D’insister sur la nécessité de :

  • demander au gouvernement provisoire d’accorder une importance particulière à la résolution des problèmes économiques que connait la Tunisie, notamment par l’ouverture de négociations sociales ayant pour but d’arrêter les licenciements et les fermetures d’entreprises et de rechercher, au contraire, des solutions concrètes et urgentes pour de nouvelles embauches.
  • Pousser le patronat et surtout les grands groupes industriels à adopter, pendant cette phase délicate de notre histoire, un comportement solidaire et responsable, se traduisant par des investissements et des créations d’emplois.
  • Garder la plus grande vigilance vis-à-vis de toute tentative directe ou indirecte (avouées ou inavouées) tendant à mettre en danger les acquis de notre peuple et notamment le Code du Statut Personnel et le caractère civil, moderne et laïc de notre Etat.
  • Renforcer et encourager la mobilisation de toutes les forces politiques, mais aussi des Associations et des membres de la société civile, pour la préparation du peuple tunisien dans ses différentes franges et dans toutes les régions, à une participation réelle et efficace à toutes les échéances électorales à venir. Ce qui suppose, entre autre, la poursuite des débats et initiatives citoyennes actuels, mais dans un esprit constructif et en allant vers plus d’organisation aussi bien sur le plan local que régional ou national.

D’appeler à :

La constitution d’un « Pôle d’Actions et d’Initiatives démocratiques, progressistes et solidaires », regroupant l’ensemble des individualités et des forces politiques de progrès qui le souhaitent, autour des objectifs sociaux et démocratiques de la Révolution et de la création des conditions favorables à leur réalisation, loin de toute forme de division ou de sectarisme.

La mise en place de structures identiques à tous les échelons, sur le plan local, régional et national et même (pour ce qui nous concerne) à l’étranger : notre groupe « Initiative Citoyenne des Tunisiens de l’Etranger » invite, pour cela, tous ceux et celles qui se reconnaissent dans cette démarche, à la renforcer de la manière qui leur convient, y compris en nous rejoignant.

La nécessité de fonder notre nouvelle Constitution sur les valeurs d’un régime républicain, rationnel et moderne et d’y affirmer les principes fondamentaux pour lesquels nous militons, à savoir :

  • 1. La démocratie, assurée surtout par l’institution d’une vraie séparation des pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire) appuyée sur des mécanismes de contrôle et d’alerte permettant sa pérennisation et en particulier une indépendance totale de la justice vis-à-vis du pouvoir politique et de l’argent.
  • 2. La liberté de la presse et son autonomie vis-à-vis de toute pression politique ou financière.
  • 3. La séparation de l’Etat et des partis politiques, mais aussi de l’Etat et des religions.
  • 4. Le rappel du caractère arabo-musulman de notre pays et de son attachement à une lecture moderne et éclairée de l’islam.
  • 5. L’affirmation et la garantie du droit de tous au travail, à la santé, à l’éducation et au logement.
  • 6. La recherche permanente d’un développement économique, social et culturel équitable, solidaire et favorable à toutes les régions.
  • 7. La neutralité de l’administration et son engagement à respecter l’égalité de tous devant le service public, pour mettre fin à toute forme de favoritisme ou de corruption.
  • 8. L’élargissement des dispositions du Code du Statut Personnel et leur intégration dans la nouvelle Constitution.
  • 9. La sauvegarde des acquis de la femme et leur renforcement par l’instauration du principe de l’égalité et de la parité à tous les niveaux.
  • 10. La garantie et le respect de l’exercice des droits civiques et notamment des libertés de réunion, d’association, d’expression, de croyance et de pensée.
  • 11. La tolérance et la coexistence pacifique entre tous les courants de pensées.


NB : nous constatons, avec satisfaction, la convergence totale entre notre propre initiative et celle prise à Tunis, il y a quelques jours, par un autre groupe, sous le titre « Appel pour une initiative citoyenne ». Nous saluons et appuyons cette initiative et souhaitons qu’il y ait entraide et complémentarité entre les deux, au service de notre pays et de sa Révolution.

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose